Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

Menteurs ... Et fiers de l'être

28 Avril 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Chasse au trésor

Menteurs ... Et fiers de l'être

Il s'agissait du trésor n°5 de la région Midi-Pyrénées, l'une des chasses estivales conçues par le maître ès « jeu de sagacité », alias Max Valentin, le créateur de la Chouette d'or. The Référence. Chasse dotée de 100 000 francs de l'époque. A la condition sine qua non de déterrer la contremarque, une plaque estampillée « Paris-Match », magazine support pour cette occasion.

Cette chasse avait pour particularité de montrer une photographie du site final, cliché rapproché ne permettant certainement pas une localisation mais se pouvant d'aider le futur inventeur en cas de doute ultime.

Petit problème. A l'époque du lancement de cette quête, je me trouvais à des milliers de kilomètres de l'hexagone. Les magazines intéressants m'étant acheminés par bateau avec deux bonnes semaines de retard.

J'avais quand même déterminé rapidement le département d'ensevelissement de la contremarque, le Lot-et-Garonne. Comme nombre d'autres certainement. Sitôt donc revenu en France, ni une, ni deux, trêve d'arithmétique et nous voilà, toujours avec le Dom, partis vers ce département rural où nous avions, après résolution, circonscrit la zone aux alentours de la commune de Moncrabeau, patrie des fieffés menteurs où ceux-ci y possèdent même, depuis le 16ème siècle, une académie et un illustre fauteuil où son champion, intronisé chaque année, se doit de siéger.

Les recherches débutent mal dans cet endroit où nombre de panneaux sont volontairement fantaisistes, désorientant agréablement le flâneur vers des contrées fantasmagoriques. Sans négliger la « perfidie » de Max qui avait placé, au milieu de sa chasse, une petite bifurcation intellectuelle que nous avions manifestement ratée puisque le spot se trouvait en définitive dans la forêt domaniale de Campet, en bordure du village de Casteljaloux, à 6 mètres d'un puits.

Pour l'anecdote, un premier chercheur, ayant creusé au bon endroit avec vélocité et ayant exhumé sans l'apercevoir la contremarque égarée alors parmi les gravats, c'est un second questeur qui, finalement, se croyant devancé, aura la stupéfaction de découvrir la plaque désirée en fouinant un peu. Et empocher ainsi les 100 000 francs.

En tous les cas, nous, nous étions bien à côté de la plaque. Et nous y sommes restés …

Menteurs ... Et fiers de l'être
Menteurs ... Et fiers de l'être
Menteurs ... Et fiers de l'être

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article