Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES

27 Avril 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Escalade

ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES

En barres rocheuses, apparemment très convoitées si l'on en juge par le nombre de véhicules stationnés sur les parkings du site. Et ce, malgré l'heure matinale. Seul souci, on est au cœur de l'été et donc, probablement, pas les seuls vacanciers dans le coin.

Avec le beau-frère, on se jette donc mutuellement le matos sur nos dos respectifs afin de traîner le moins possible en chemin et de se réserver ainsi une belle ligne verticale sans forcément voir notre plaisir gêné par quelques fessiers en excès de gravité.

C'est complètement raté. Les cordes pendouillent de partout, il y a plus de grappes que dans une vigne du Médoc à l'époque des vendanges.

Pourtant, un départ est libre et nous nous y précipitons. Peut-importe le nom de la voie, la sémantique est à ce moment le cadet de nos soucis. Ça clippe dur et vite dans les premières longueurs, le rocher est bon mais, au-dessus, dans la troisième, un bouchon croupionesque embouteille le chemin.

Bifurcations à gauche, bretelles à droite, finalement, on parvient à éviter le flux ascensionnel et par la même occasion des migraines au bison futé des parois. Il est vrai que le rocher est ferraillé de partout, ce qui facilite un tantinet les contournements et laisse ainsi quelques libertés de trajectoire.

Jusqu'à cette avant-dernière longueur, plus lisse qu'une patinoire avant son inauguration. Il faut crisper sévère, ça dégaine dur mais heureusement que le beau-frère n'aperçoit que le dos du mousquetonneur car, côté ubac, les grimaces sont de mise.

Finalement, on sortira par le haut et on descendra normalement vers le bas. Une petite gueuze dans le bar du village où tout le monde discute … roulement de tambour … d'escalade, évidemment.

Allez, on reviendra, probablement, mais certainement plus en été.

ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES
ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES
ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES
ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES
ORPIERRE ... DE L'OR EN BARRES

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article