Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

Echange Renault 5 Métal contre Chouette en Bronze

3 Juin 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Chasse au trésor

Echange Renault 5 Métal contre Chouette en Bronze

La première ayant très peu servie car tombée en panne dès les abords de la Haute-Loire lors de son premier voyage, la seconde presque neuve car enterrée il y a près de 5 ans et jamais retrouvée depuis. Le troc paraissait donc équitable mais l'affaire ne fut pas aussi vite conclue qu'elle aurait pu l'être car, comme le signale une indication supplémentaire, «le chemin est tortueux et semé d'embûches».

Et il le fut cette fois tout particulièrement comme si les dieux de la scoumoune s'étaient entendus depuis leur panthéon pour rendre notre séjour dans le massif du Mézenc le plus inhospitalier possible.

D'abord, en maléficiant la boîte à vitesses de notre embarcation à tel point que dès Rodez, déjà, nous ne pouvions plus jouer que sur un panel de deux rapports ( seconde et troisième ) mais il en faudrait quand même un peu plus pour décourager des questeurs motivés et convaincus par un triomphe inéluctable. Et quand justement notre carrosse rendit son dernier souffle sous les vaillants coups de levier de son cocher, à hauteur du Puy-en-Velay ( où il restera gravement immobilisé près de 9 mois durant ), loin de nous désemparer, cette mauvaise fortune provoqua en nous un regain d'énergie, nous confortant dans nos résolutions car la route menant au Graal est forcément chaotique et hasardeuse.

Après un petit détour par un centre de location automobile, direction les Estables, magnifique belvédère avec une vue inévitable sur la zone et ses derniers repères. Mais, si celui qui tient les hauts tient forcément les bas, cette situation ne l'empêche pas d'en prendre plein le museau, je veux parler ici du vent qui agite le paysage local, cette satanée burle qui peut égayer votre frimousse de mille tâches de vin sans que vous ayez eu le temps d'en prendre un seul verre.

Une fois sur site, un peu d'orthodontie vers les « dents du Diable » avant le curetage final où, ironie du sort, « Gonflé » ( et ses avis ) nous a fait un petit clin d'oeil, notre pelle heurtant alors une plaque jaune estampillée Michelin. Ce que nous avions considéré à l'époque comme un signe de la Providence ne devait en définitive s'avérer être qu'une banalité prosaïque au pays de Bibendum.

Tentative de décollage en parapente sur une lande, tentative uniquement car la burle ne nous aura décidément pas lâchés du séjour.

On reviendra un peu plus tard dans cette contrée maudite avec un véhicule-plateau mais l'on ne s'attardera pas. Une leçon suffit.

Dernier cliché, le viseur cruciforme braqué sur le spot ... Normalement.
Dernier cliché, le viseur cruciforme braqué sur le spot ... Normalement.
Dernier cliché, le viseur cruciforme braqué sur le spot ... Normalement.
Dernier cliché, le viseur cruciforme braqué sur le spot ... Normalement.

Dernier cliché, le viseur cruciforme braqué sur le spot ... Normalement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article