Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

Hors du rocher … Point de Salut

29 Juillet 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Escalade

Hors du rocher … Point de Salut

Guilhem était quelque peu courroucé en découvrant au fur et à mesure les articles de divers magazines spécialisés sur l'escalade qui tous, unanimement, vantaient le spot du vallon du Salut comme la difficulté ultime, le fantasme suprême dans lequel s'échouaient encore et toujours les prétentions verticales des grimpeurs les plus ambitieux.

Guilhem était d'autant plus énervé qu'il repensait au prix exorbitant concédé à l'abonnement à ces diverses revues qui, au lieu de se livrer à des enquêtes ou documentaires sérieux, ne cessaient de broder leurs tissus de mensonges au fil de pages savamment imagées de photographies tronquées et de topographies aux cotations extravagantes.

Le monde de l'escalade semblait avoir perdu la raison. Les degrés s'enflammaient comme les bars dans l'estomac d'un constipé et personne dans le milieu de la gent grimpesque ne paraissait avoir la tripe nécessaire pour démentir les sornettes proférées.

Personne … sauf Guilhem.

C'est ainsi qu'un samedi d'été, Guilhem me fie part de son projet fou. Démontrer à tous ces pleutres que cette escalade était humainement possible et réalisable.

Presque sur un coup de tête, nous partîmes donc en direction de cette falaise devenue mythique. Voire tabou. Après avoir jeté sommairement un brin de corde et quelques dégaines dans le coffre arrière du véhicule, puis avoir roulé de nuit, nous atteignîmes enfin le site. A la vue de ce rocher péteux, de ces plaquettes artisanales rares et espacées et de ce dévers abominable et interminable, je tentais de dissuader Guilhem d'entreprendre cette ascension.

Mais le bougre semblait résolu et inflexible. Déjà, il avait enfilé son cuissard et son doigt magistral, désignant un « reverso », me faisait signe afin que je commence à l'assurer. Ce que je fis tout en l'observant se jouer des difficultés dont son corps envoûté semblait triompher par une gestuelle impeccable, harmonieuse, à la fois mécanique et féline. Jusqu'à ce que le cliquetis caractéristique du relais touché vienne avertir mes oreilles que Guilhem avait remporté son challenge.

La décence m'interdit de dévoiler la décote annoncée par Guilhem ce jour-là.

Quoiqu'il en soit, le vallon du Salut est depuis redevenu un site d'escalade à dimension humaine, praticable par le commun des mortels. Qui fait la joie des grands et des petits, des novices et des experts. Le calme a été rétabli.

Grâce en partie à Guilhem. Mais il se gardera bien de vous le dire.

Heureusement, pour les générations à venir, quelques clichés pris à son insu, témoigneront pour toujours de cet exploit évidemment passé inaperçu dans les grands médias irrésistiblement attirés par des activités plus lucratives et plus populaires.

Pour le bonheur de l'escalade finalement ...

Hors du rocher … Point de Salut
Hors du rocher … Point de Salut
Hors du rocher … Point de Salut

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article