Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

La réunion du doute ou l'ombre syndicale

31 Octobre 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Escalade

La réunion du doute ou l'ombre syndicale

Ou encore la compilation involontaire de deux voies ( un duo en résumé ) : Réunion syndicale et l'Ombre du doute au grand pic d'Espade dans ce superbe Néouvielle, sacro-saint parc naturel protégé, surtout et malheureusement des panneaux de signalétique et des indications peinturlurées dont les absences lancinantes avaient déjà différé notre ascension de quelques semaines.

Sans oublier en début d'accès cette satanée barrière que nous avions trouvée lamentablement abaissée en période estivale et dont le lèvement se trouve être conditionné par la production de quelques euros devant une petite échauguette dont l'hideur détonne forcément du paysage environnant.

Il faut vivre avec son temps, les sacs à cordes possèdent maintenant un petit emplacement aménagé pour y loger une carte bleue. C'est comme ça.

Puis, grâce au franchissement lumineux de la brèche de Chausenque … dont l'existence nous a été gracieusement révélée au cours d'une excursion précédente par de charitables montagnards en exercice … le pic d'Espade vous déroule enfin sa robe de pierre bardée d'autant de plaquettes que n'en comporte de boutons une soutane de trappiste schizoïde.

Tout ça pour dire qu'il paraît facile de s'égarer dans ce dédale de caillou qui scintille de mille et un tracés.

Notre cordée semble pourtant à l'abri d'une telle mésaventure. Vu la flèche, vu l'éperon rougeâtre, après c'est tout droit. Les deux premières longueurs le long du dièdre sont évidentes, quoique … la présence d'un maillon rapide aurait du cependant interloqué notre acuité mentale trop euphorisée pour se méfier déjà.

Ça passe bien quand même hors mis une petite douleur à l'épaule, blessure consécutive à une partie de wii-u endiablée de la veille.

Durant L3, le doute en profite pour s'installer … et pour cause. Dans une réunion syndicale, on aurait du comprendre que c'est une erreur que de voter à droite.

Le 6a annoncé par le syndicat ne fait pas l'unanimité. Il n'est d'ailleurs pas confirmé par la police. Ça tiraille dur entre les points, le slogan « Ouf ! Han ! » est entonné par le leader qui doit rassembler toutes ses forces alors que la fatigue commence à se manifester.

Malgré les termes employés, c'est sûr maintenant, on a bel et bien quitté la réunion syndicale et la fissure déversante qui va suivre va nous donner raison.

Après 3 points rageusement clippés, on décide sagement ( l'âge a du bon ) de se vacher au premier relais trouvé comme deux pieuvres à une ancre de paquebot.

Les rappels s'effectueront sans anicroche ce qui nous rendra perplexes tant la chose est rare et mérite chez nous d'être soulignée. Le brin supplémentaire jalousement tassé en fond de sac ne verra donc pas le jour.

Retour sur l'écorce terrestre, confipotes, Mont-Blanc chocolat puis retour dans le carrosse du Dom avant que la nuit ne recouvre de son voile ce magnifique massif.

La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale
La réunion du doute ou l'ombre syndicale

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article