Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

SURF QUI PEUT …

31 Octobre 2014 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Aventure

SURF QUI PEUT …

Guilhem en avait quelque peu assez des platitudes océaniques passées.

Arcachon, Hendaye et Montalivet l'avaient quelque peu laissé sur sa fringale.

Nager, c'est bien mais c'est dorénavant insuffisant pour son corps de triton en pleine mutation cartilagineuse. Le poisson-globe sent déjà des nageoires pectorales sourdre sous son épiderme de requin bouledogue.

Depuis que son âge se compte dorénavant avec deux unités, Guilhem veut maintenant passer au stade supérieur et goûter enfin aux joies et aux affres d'une mer démontée, d'un océan déchaîné, offrir son grill costal aux cathédrales d'eau, confronter son mental d'acier aux trombes furieuses d'une baie flagellée par le vent glacé, ce vent furibond qui déploie l'étendard des héros et fait chavirer les frégates sur tous les courants de la planète.

Il a beau chercher une plage à la mesure de son appétence, il n'en voit décidément qu'une seule, la fosse profonde d'Hossegor, le spot inconditionnel des surfeurs, les vrais, celui des «shore-break» de 4 mètres et des «outside» de 6. Un vivarium de surhommes, loin des plages à la «m'as-tu vu» comme en regorge suffisamment le littoral atlantique.

Ce sera chose faite en ce mois d'octobre 2014. La température est idéale et l'océan a l'air de répondre aux attentes insatiables de l'enfant poisson.

Galbé dans son maillot fétiche, accompagné de quelques rares valeureux volontaires pour cet échafaud liquide, il s'approche maintenant d'un rivage fracassé de vagues titanesques. L'océan projette ses gerbes d'eau dans les airs, confondant méchamment le bleu profond de ses ondes avec les embruns vaporeux du ciel.

Une, deux puis trois vagues plus tard, c'est l'explosion « hiroshimesque ». Pendant que l'océan boxe les quelques audacieux prétendants encore d'aplomb, la terre ouvre grand ses entrailles et Guilhem se repaît alors de quelques-uns de ses entremets, notamment des graviers qui sauront rapidement le rassasier.

C'est sûr, pour Noël, ce ne sera pas un surf. Même pas un jeu de surf d'ailleurs.

SURF QUI PEUT …
SURF QUI PEUT …
SURF QUI PEUT …
SURF QUI PEUT …

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article