Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

Sorcellerie en vallée de la Bruche

17 Mai 2015 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Histoire mystérieuse

Sorcellerie en vallée de la Bruche

C'est à l'occasion d'une chouette-party que nous sommes passés en cet endroit en n'apprenant son histoire que bien après, après le retour d'une infructueuse expédition dans les contreforts boisés d'un mont célèbre de l'Alsace.

On découvrit donc qu'au début du 17ème siècle eurent lieu ici et dans l'effervescence des procès d'autant plus retentissants que tous sans aucune exception concernaient des crimes ignominieux de sorcellerie au cours desquels périrent quand même plus d'une cinquantaine de personnes, tous originaires du petit canton du Ban de la Roche dans le Bas-Rhin.

Cette frénésie incroyable et inconcevable de bûchers sacrifia en une seule décennie quasiment 5% de sa population sur une croisée de chemins au col de la Perheux, aujourd'hui itinéraire agreste et verdoyant emprunté seulement par quelques touristes en quête de calme et de solitude … Ou par quelques amateurs de jeu de sagacité ayant manifestement confondu supersolution et précipitation.

On a peine à s'imaginer que ce site si paisible fut autrefois le théâtre d'atrocités abominables et indescriptibles, dénouement abject de procès menés tambour battant sous la torture pour des faits d'empoisonnement, de sabbat, de nécrophilie, de profanation et de meurtres rituels.

Et pourtant !!!

Ces arbres vénérables auraient bien des anecdotes à raconter ou des chroniques à relater s'ils étaient doués de la parole.

Quoiqu'il en soit, un beau belvédère riche en histoire et dont le panorama en vaut largement le détour.

Sorcellerie en vallée de la Bruche
Sorcellerie en vallée de la Bruche
Sorcellerie en vallée de la Bruche
Sorcellerie en vallée de la Bruche

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article