Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

Le bal des vampires

26 Décembre 2015 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Cinéma

Le bal des vampires

L'iconoclaste professeur Abronsius et son fidèle assistant Alfred, chasseurs de vampires devant l’Éternel, poursuivent une traque inlassable jusqu'au fin fond de la Transylvanie subcarpathique où ils vont finalement se retrouver dans le château du comte Von Krolock qui, comme chaque année, accueille un bal original réunissant tous les suceurs de sang de la contrée.

Œuvre à la fois lugubre, désopilante et romantique bâtie sur fond de gousses d'ail, de canines proéminentes, de pieux acérés et de paysages glaciaux, Polanski réussit là un film poétique habilement constellé des clichés oniriques spécifiques aux chiroptères qui marchent debout et boivent souvent à la faveur d'une lune gibbeuse et livide.

Agrémentée par la présence flamboyante d'une Sharon Tate candide et charmeuse, cette production mêle intelligemment l'intrépidité et l'insouciance du savant d'avec la pusillanimité et la clairvoyance de son élève.

Mais le point fort de ce long métrage demeure la richesse des décors et le cisèlement des détails dont chaque image s'attache à faire tressaillir en chacun de nous la fibre imaginaire de l'enfant fasciné par la lisière d'une forêt qu'il contemplerait très tard le soir par la fenêtre de sa chambre à l'insu de ses parents qui le pensaient endormi.

Quant au dénouement, il reste à découvrir … Tout comme le film pour ceux qui jamais ne l'auraient encore vu.

Le bal des vampires
Le bal des vampires
Le bal des vampires
Le bal des vampires
Le bal des vampires

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article