Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE

20 Septembre 2016 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Histoire mystérieuse

BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE

Ce minuscule village ariégeois, éclipsé par la célébrité de la toute proche rivière souterraine de Labouiche, recèle pourtant une histoire fascinante et mystérieuse, histoire que s'obstine à dissimuler une végétation luxuriante que la pierre continue toutefois de clamer malgré les exactions et les détournements des hommes qui l'ont connue.

D'aucuns d'ailleurs y verront inexorablement quelques similitudes d'avec celle d'une petite paroisse du Razès. Et pour causes ...

Tout d'abord, un curé original qui, pour quelques raisons forcément floues, se met alors à entreprendre dans ce hameau isolé de « Carol » des constructions titanesques empreintes d'un ésotérisme égyptisant avec une inclination prononcée pour les cryptes et les grottes artificielles. Il procède aussi à l'érection d'un cromlech sensé symboliser la couronne du crucifié.

A l'instar de Bérenger Saunière, le révérend Louis de Coma place aussi ses édifications sous l'égide de Sainte Marie-Madeleine et accorde dans son architecture une place capitale à la géographie de la Passion, Béthanie pour le premier et Gethsémanie pour l'autre.

Pour leurs projets pharaoniques, ils recevront tous deux le mécénat du comte de Chambord et, chacun de leur côté, ils bâtiront un énigmatique chemin de croix initiatique, Louis de Coma optant pour une version monumentale extérieure qu'il embrasera occasionnellement avec des feux de Bengale.

Leurs sacerdoces respectifs seront ponctués de plusieurs absences inexpliquées et, finalement, ils finiront par être soupçonnés l'un et l'autre de simonie.

Alors que l'affaire de Rennes-le-Château commence à focaliser toutes les curiosités et à alimenter nombre de controverses, c'est ainsi, dans le plus grand secret, à la faveur d'un hiver rugueux et pour des motifs abscons, que le somptueux domaine du jésuite de la « Bonne Mort » récemment décédé sera sauvagement dynamité sur l'ordre de l'évêché de Pamiers.

Plusieurs profanations subvinrent mêmement en ce lieu et les stations du chemin de croix seront quant à elles bizarrement transférées sur la commune du Mas d'Azil où elles se dressent encore.

Un tel acharnement dans le démantèlement et l'anéantissement d’œuvres catholiques par des catholiques, cela doit poser quelques interrogations légitimes …

BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE
BAULOU, UNE HISTOIRE SABORDEE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article