Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Espace de désinvolture où le rêve se doit de guider vos pas dans les sentes de la pensée vagabonde

STRIX-TEASE

26 Février 2017 , Rédigé par Scribouillard Publié dans #Chasse au trésor

STRIX-TEASE

Après une nuit hantée par les cris stridents d'une sarabande de hulottes se livrant à un étrange ballet sous la voûte lambrissée par les branches d'arbres centenaires, Guilhem savait que, malgré la fatigue ressentie, il se devait à se résoudre d'accomplir ce voyage.

 

L'aube naissante procurait à la lisière un halo vaporeux qui nimbait cette forêt d'un voile mystérieux.

Une fois le carrosse garé, le chemin bifurquait rapidement vers un sentier poussiéreux imposant son tracé au-travers des buissons et des arbustes. Après le vieil oratoire, il fallait alors quitter la sente pour un layon peu rassurant où Guilhem éprouvait les pires difficultés à se frayer un passage au beau milieu des taillis environnants. Jusqu'à cette immense clairière qu'il lui fallait traverser pour parvenir aux ruines mélancoliques d'une chapelle abandonnée depuis la nuit des temps.

Il lui fallait cependant continuer à suivre les consignes ...

Après un nouveau plongeon dans l'immensité végétale de ce massif vénérable, Guilhem se mit alors à sentir résonner chaque battement de son coeur tant le suspense en devenait insoutenable. Jusqu'à l'apparition chamanique de l'ultime repère, une vieille pierre dont la légende prétendait qu'il s'agissait là d'une des sept portes de l'Enfer.

 

Une visée unique et, au moment de creuser, l'esprit de l'adolescent vacilla brusquement. Assailli de mille visions fantasmagoriques, il tomba à genoux, ses rétines incandescentes percutées de plein fouet par des spirales, des nefs et des flèches métaphoriques … Le doute s'installa … Sans prévenir, la nuit s'invita et, un court instant plus tard, toute la futaie s'éclaira. Guilhem put alors griffonner à la hâte quelques formules sur le papier froissé d'un vieux carnet avant de s'en aller à pas de loup.

 

Le temps de remiser la pelle dans son étui, il s'était déjà éloigné loin dans le bois comme s'il s'astreignait à obéir aux recommandations du dernier huitain qui lui demandait de surseoir momentanément à la victoire. Lorsque l'on regagna le véhicule, Guilhem consentit à me montrer les notes que lui avait inspirées Dame Nature. A mon tour, je compris alors pourquoi.

 

Le chemin du retour fut rempli d'herbes folles d'entre lesquelles la lumière nous faisait généreusement parvenir les rayons de sa Sagesse ...

STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE
STRIX-TEASE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article